9 Mois Ferme 9 Mois Ferme Enfermés Dehors Bernie Le Créateur Le Sale DVD Désiré Le Blog d'Albert Contact

Questions/réponses sur : Enfermés Dehors (1)

Enfermés dehors, J-23

- Merci à tous vos messages enthousiastes et curieux suite aux multiples avant première d’”Enfermés dehors”, je m’efforce de répondre intelligemment aux questions qui me sont posées lors des débats, pas sûr d’y arriver mais sachez que je fais de mon mieux…
- Un nouveau projet est à l’écriture même si je vais aller faire l’acteur pendant au moins 3 films d’affilée ce qui est un record pour moi. Pourquoi cet “actoriarat” soudain ? parce que j’y prends du plus en plus de plaisir, que les projets proposés sont plutôt séduisants (à mes yeux) et que je ne suis pas encore prêt à m’enfermer de nouveau devant l’ordinateur mais dans 6 mois j’agresse de nouveau mon néocortex, promis !!
- Aux 5 questions ITV par mail du futur journaliste, voilà mes réponses : – je n’ai jamais travaillé pour le petit écran (même les “Sales Histoires” étaient  en fait catalogués en “programme court” et non en produit pour la télé) et ne pense pas le faire à l’avenir mais dans ce métier il faut éviter de dire jamais. – 15 ans après la télé est moins frondeuse mais à l’époque elle l’était surtout du côté de Canal qui s’est calmé depuis mais cela peut revenir (il reste Groland et les Guignols et c’est pas rien..!!) – Mon one man show a été un succès parce… j’ai eu de la chance !! et c’est tout !! le bon moment, le bon endroit, les bonnes personnes pour faire ce spectacle ; il en faut pas plus pour soudain se mettre à exister. On ne peut rien faire sans chance. Napoléon disait que entre un général doué et un général qui avait de la chance, il préfèrait celui qui avait de la chance. Alors voyez ? Napoléon ! c’est pas rien quand même !  Reste que la chance il faut la provoquer et donc là il suffit de monter sur une scène et de faire le guignol ce qui a été mon cas à l’époque… – “Bernie” reste d’actualité 10 ans après sa sortie. C’est un fait que l’on peut commenter de 2 façons -1) oeuvre d’un visionnaire génial de son temps ? où 2) reflet consternant d’une actualité identique 10 ans après ? ben, je prends la réponse “Deuze”… – Pas d’attente particulière avec de metteurs en scènes fétiches, juste une recherche de bons moments à passer avec un metteur en scène en phase. Dernier bon exemple lionel Desplanque sur “Le Président”. – Les personnages que j’ai incarné au cinéma ont toujours été un choix et non une contrainte ou un “cataloguage” arbitraire de mes confrères.
- Les comiques qui ont “piqués” dans mon spectacle ? qu’ils se servent, qu’ils se servent.. y a pas de mal, on peut faire de belles salades avec des restes ; certains sont doués et dépoussièrent des gags personnels alors pourquoi pas ? ( j’ai dû moi même consciemment ou non  prendre des choses à d’autres…)
- Merci des numéros de portables de ces demoiselles mais la simple idée d’un “coït” m’épuise alors je suis pas le bon gars pour vous mais merci de votre “considération hormonale” (physique je sais pas, il faut des photos…)
- je choisis minutieusement les gens avec qui je travaille et quand j’en trouve des bons je ne les lâche pas (cf Claude Perron, Nicolas Marié et autres fidèles de mes films..)
- Faire l’acteur dans “Enfermés dehors” était une nécessité plus qu’une envie mais je dois dire que j’y ai pris du plaisir et de surcroit cela me rapproche des autres acteurs du film avec qui je communique mieux.- François-René DUCHÂBLE est un virtuose du piano et par là même fascinant et c’est rien de l’écrire. Habité par sa musique en permanence, généreux de son art, nous régalant pendant les pauses du tournage et surtout me coachant avec une grande gentillesse et une pédagogie hors norme (surtout vu l’élève..) J’espère le revoir en concert ou en privé car j’ai pris un grand plaisir à sa fréquentation.- Écrire un scénario est ce qu’il y de plus dur. Il faut disséquer ce qui vous anime et quand vous l’avez mis sur le papier, vous trouvez cela consternant, etc… Vous pouvez vous aider de quelques ouvrages dont ceux d’un américain dont le nom m’échappe (Bob McKay ?) qui est assez juste dans ses réflexions ou d’un copain à qui vous racontez votre histoire jusqu’à ce qu’il finisse par vous étrangler…

- Le masque de chat du “Créateur” est une construction faite par Hélène Perron (soeur jumelle de Claude Perron) qui est par ailleurs artiste peintre et qui fit ce masque un soir où je me désespérais de trouver le bon accessoire. Elle le fit accompagnée des gloussements de Claude qui trouvait (à juste titre) très rigolo de faire loucher l’animal. Je l’ai toujours en ma possession et en bonne place dans mon bureau et il n’est pas à vendre… Mais votre goût vous honore !!

- Pas de projet dans le Berry. C’est une fausse rumeur agricole ! En même temps, vu la quantité et la variété des innombrables alcools berrichon, ils ont des excuses !

- Les casques de Roland Blanche dans” Bernie” sont une extériorisation de l’infantilité permanente du personnage. Ce détail nous faisait rigoler et on l’a décliné tout au long du film.

- Bonne remarque pour la similitude du tableau et du décor final, ce sont bien évidemment les mêmes et cette photo sensée montrer des paysages “Américains” et qui fait rêver Bernie le poursuit dans son délire “pré -mortem”. On avait fait cette photo avant le tournage et on y était retourné pour la scène finale. (Améria en Espagne où ont été tournés moult Western – les 7 mercenaires, les Léone, etc.).

- Les dialogues de “Bernie ” sont de mon cru et pour être cru, c’est cru. M’avez vous cru ?

- Blier est le seul auteur français de cinéma. Il prépare un nouveau film pour cet été, la prolixité est une des caractétistiques des Auteurs à mon sens. C’est une des raisons pour laquelle je ne me considère pas comme un Auteur.

- Plus de t-shirt de Bernie à ma connaissance. (Demandez au Studio Canal)

- Pour le fana de parachutisme. J’ai fait à ce jour 182 saut (en 20 ans) et suis brevet B2. Cela peut paraître impressionnant mais quand on voit ma technique et mes atterrissages, on relativise et on se dit que des tas de gens doivent pouvoir le faire, ce qui est vrai. A chaque atterrissage où j’arrive à me poser pas trop loin du Club (rayon 3 km)  tout le monde accoure pour me voir atterrir et c’est curieux mais ils ont tous le sourire… voire, ils rigolent. Bizarre, Bizarre ?!

- Pas vu Atomik Circus dont on m’a dit beaucoup de bien.

- Mad Movie très bon mag de cinéma et en ce qui concerne le Convoyeur, je dirais que c’est un film d’auteur mâtiné populaire (casting, scène d’action..).

- Aime beaucoup Gans même si pas accroché à son “Pacte des Loups” mais les rencontres avec lui sont toujours hallucinantes et on finit tard dans la nuit d’accord sur rien sauf qu’il faut faire du cinéma. On dit de plus le plus grand bien de “Silent Hill” ce que je veux bien croire.

- “Sheitan”, pas vu.

-En gym, je suis allé en barre fixe jusqu’à soleil et double salto en sortie et puis j’ai lâché et je me suis fait très mal.

- Les plans de steadycam dans “Enfermés Dehors” ont été fait par Philippe Bordelais, flying steadicameur qui nous a donné des sueurs froides mais aussi de très beaux plans comme celui d’ouverture du film. Il se pend sous une nacelle de grue type LEV et se fait descendre par un système type corde de rappel et poulie à l’aide d’un complice au sol. C’est très impressionnant et permet de faire des plans que le matériel traditionnel de cinéma ne permet pas. Les plus grandes grues de cinéma – aérocrane ou Akéla -ne monte que jusqu’à 12 mètres et 21 mètres, avec le système de Boredelais on a fait un trav verticale de 35 Mètres (plan d’ouverture).

- La génèse de ce genre d’histoire me vient (je me répète) d’un certain laisser-aller mental.

- Pas encore lu le livre de Terry Jones qui vient d’être traduit en Français et espère que la maison Flammarion enverra un exemplaire chez mon agent (Agence Intertalent, rue Gay Lussac, Paris 5éme, à l’intention de Rosalie Cimino..).

- Pas vu travail de Philippe Gondrieux mais pris bonne note de votre enthousiasme.

-Groundhog day est une pure merveille !! Scénario inouï (me rappelle avoir eu une vraie bouffée de jalousie en sortant.. comment n’y avais je pas pensé ?) le tout est amplifié par l’interprétation désinvolte et hilarante de Bill Murray (humanité faite acteur), bref, vous avez raison d’aimer ce film, c’est un bijou !!

-L’envie de faire ce métier n’est qu’une profonde envie de s’exprimer et donc de vivre, comme un défoulement nécessaire et absolu. Cela peut vous paraître pompeux mais avec le recul et à froid c’est ce que je peux vous dire de plus raisonnable pour définir une envie qui ne l’est pas..! Je considère de surcroit que ce n’est pas un métier mais une façon de vivre et cela explique que parfois on paraisse bizarre aux yeux des autres.

- On passe pas à Angers, je n’y peux rien, me contentant de suivre le planning proposé par le distributeur. Pour faire script, on doit pouvoir apprendre en direct sur le plateau ou faire une école mais je ne sais pas si cela existe.

- Ai beaucoup aimé “C’est arrivé près de chez vous” que j’ai vu comme un encouragement lorsque j’écrivais Bernie et aime aussi beaucoup Poelvoorde, croisé par le passé lors de quelques soirées et on a bien rigolé.

-”La Cité de Dieu” pur chef d’oeuvre vu et revu, véritable choc permanent. Montage phénomènale, direction d’acteurs ahurissante (les producteurs/metteurs en scène ont été jusqu’à créer une école d’acteurs pendant 2 ans pour faire une sélection…) filmage à la folie, histoire bouleversante. Qu’est ce que je peux dire de plus ? Rien et essayer d’en approcher quelques miettes avec mes moyens…

- Merci à tous les messages qui me parviennent à propos de” Fauteuils d’Orchestre”, je transmet régulièrement à Danièle Thompson car sachez que c’est le rôle qui fait l’acteur et non l’inverse et ce rôle c’est Danièle Thompson qui l’a écrit.. Je n’ai fait que l’écouter et la suivre.

Merci à tous et à tout de suite dans les cinémas de France auxquels je n’ai pas encore rendu visite (si,si il en reste..)

Albert